L’affaire Germaine Tailleferre- Valse lente : Le Groupe de six!

Option musique à l’école, au collège et au lycée

Bac 2017 : L’affaire Tailleferre

L’Affaire Tailleferre, production lyrique de l’Opéra de Limoges créée en 2014, fait partie des œuvres inscrites au programme de l’épreuve facultative du bac 2017.L’Affaire Tailleferre est une adaptation scénique des quatre opéras bouffes réunis sous le titre Petite Histoire lyrique de l’art français, Du style galant au style méchant. Cette œuvre radiophonique diffusée en 1955 a été composée par Germaine Tailleferre sur un livret de Denise Centore et rassemble quatre « opéras-minute » (20 minutes environ pour chacun) : La Fille d’opéra , Le Bel Ambitieux, La Pauvre Eugénie et Monsieur Petitpois achète un château. Chacun a été écrit « à la manière de » : Rameau, Rossini, Boieldieu, Auber, Charpentier, Offenbach, etc.
Germaine Tailleferre : repères chronologiques 
Le Groupe des Six, Huile sur toile de Jacques-Emile Blanche, 1921© RMN Grand Palais

De gauche à droite : Germaine Tailleferre, Darius Milhaud, Arthur Honegger, Louis Durey, Marcelle Meyer, Francis Poulenc, Georges Auric et Jean Cocteau.
Née à Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) le 19 avril 1892, morte le 7 novembre 1983 à Paris, Germaine Tailleferre intégra en 1904 la Conservatoire de Paris, qu’elle fréquenta une dizaine d’années.Très vite, Germaine Tailleferre se lia à la jeune génération artistique d’avant-garde non seulement au sein de son univers musical, mais également dans le domaine des lettres et de la peinture (Léon-Paul Fargue, Pablo Picasso, Modigliani…) Ces fréquentations artistiques se poursuivirent jusqu’à sa disparition (Paul Claudel, Paul Valéry, Eugène Ionesco…).La rencontre fondatrice de la musicienne se déroula en 1917 lorsqu’elle fut en quelque sorte « adoubée » par Érik Satie, mais aussi par l’écrivain Jean Cocteau. Tous deux furent les parrains du Groupe des Six, constitué des jeunes compositeurs de l’époque.Germane Tailleferre a beaucoup composé (la liste complète des œuvres de Germaine Tailleferre figure sur la page Wikipedia qui lui est consacrée - cliquez ici). Influencée par Maurice Ravel et Claude Debussy, voici comment la dépeint son confrère Darius Milhaud : « Germaine Tailleferre est une délicieuse musicienne. Sa musique a l’immense mérite d’être sans prétention, cela à cause d’une sincérité des plus attachantes. C’est vraiment de la musique de jeune fille, au sens le plus exquis de ce mot, d’une fraîcheur telle qu’on peut dire que c’est de la musique qui sent bon ! » (Texte cité par Georges Hacquard dans sa biographie de la musicienne).

    • 1892 – Naissance le 19 avril à Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne). Quelques années plus tard, la famille (cinq frères et soeurs) s’installe à Paris. Très tôt, Germaine manifeste ses aptitudes au piano – ce qui n’a pas l’heur de plaire à son père…
    • 1904 – Entrée au Conservatoire de Paris
    • 1906 – 1ère Médaille de solfège
    • 1911-1912 – Au Conservatoire, Germaine Tailleferre fait la connaissance de Darius Milhaud (1892-1974), d’Arthur Honegger (1892-1955), puis de Georges Auric (1899-1983).
      Elle fréquente les milieux « branchés » de l’époque : Montmartre et Montparnasse, où elle rencontre notamment les poètes Guillaume Apollinaire (1880-1918), Paul Fort (1872-1960), les peintres Marie Laurencin (1883-1956) et Fernand Léger (1881-1955)
    • 1913 – 1er Prix d’harmonie
    • 1914 – 1er Prix de contrepoint
    • 1915 – 1er Prix d’accompagnement au piano
    • 1917Jeux de plein air pour deux pianos. Le second piano est tenu par Marcelle Meyer (1897-1958)
      Cette pièce est interprétée dans la petite salle Huyghens, tout près de Montparnasse. Présent, le compositeur Erik Satie (1866-1925), séduit par cette œuvre, déclare à son auteure qu’il voit en elle sa « fille musicale »
    • 1919 – Constitution du Groupe des Six qui, avec Germaine Tailleferre, Arthur Honegger, Darius Milhaud et Georges Auric, rassemble également Louis Durey (1888-1979) et Francis Poulenc (1899-1963). Ce groupe de jeunes compositeurs se présente comme l’avant-garde de l’époque et a pour anges gardiens Erik Satie et l’écrivain Jean Cocteau (1889-1963)
    • 1920 – Participation à l’Album des Six. Chacune des six pièces est dûe à l’un des Six
    • 1921 – Création le 18 juin au Théâtre des Champs-Elysées du ballet Les Mariés de la Tour Eiffel, œuvre collective du Groupe des Six (sans Louis Durey) sur un texte de Jean Cocteau.

Le Groupe des Six est ici évoqué par Darius Milhaud, Germaine Tailleferre, Francis Poulenc (qui interprète une Gnossienne d’Erik Satie) et Jean Cocteau (extrait de l’émission télévisée L’art et les hommes du 21 septembre 1964) :

http://metiers.philharmoniedeparis.fr/bac-2017-affaire-tailleferre.aspx

Germaine Tailleferre (1892-1983) – Musicologie.org





Darius Milhaud : Scaramouche: Brazileira. Maximilien – La Cheminée …

Darius Milhaud: Les Choéphores op.24 – L’Orestie d’Eschyle …

La création du monde Darius Milhaud – Le Bœuf sur le toit …

Trois poèmes de Jean Cocteau,Darius Milhaud | controappuntoblog.org

Les Six: Les Mariés de la Tour Eiffel (Complete ballet) (1921

coreografi: Börlin – Jean Cocteau & The Group of six …

Darius Milhaud: Pacem in terris op.404 | controappuntoblog.org

Questa voce è stata pubblicata in musica, speciale femministe, speciale lirica e contrassegnata con , , . Contrassegna il permalink.

I commenti sono chiusi.